Capacité mot-clé : Piétinement (Trample)

[ 702.19 ] Piétinement

  1. Le piétinement est une capacité statique qui modifie les règles d’assignation des blessures d’une créature attaquante. La capacité n’a pas d’effet lorsqu’une créature avec le piétinement bloque ou assigne des blessures en dehors du combat. (Cf. règle 510, « Étape de blessures de combat. »)
  2. Le contrôleur d’une créature attaquante avec le piétinement assigne d’abord ses blessures à la créature (ou aux créatures) bloqueuse(s). Une fois que toutes les créatures bloqueuses se sont vu assigner des blessures mortelles, toutes les blessures non assignées sont réparties entre les créatures bloqueuses et le joueur ou le planeswalker que la créature attaque. La répartition se fait au choix du contrôleur de la créature attaquante. Afin de vérifier que les blessures sont bien mortelles, il faut prendre en compte les blessures déjà subies par les créatures, ainsi que les blessures qui vont être assignées par d’autres créatures durant cette même étape de blessures de combat, mais pas les capacités ou effets qui pourraient changer la quantité de blessures effectivement infligées. Le contrôleur de la créature attaquante n’a pas l’obligation d’assigner des blessures mortelles à toutes ces créatures bloqueuses mais dans ce cas, il ne peut pas assigner de blessures au joueur ou au planeswalker que cette créature attaque.
    Exemple : Une créature 2/2 qui peut bloquer une créature supplémentaire, bloque deux créatures : une 1/1 sans capacité et une 3/3 avec le piétinement. Le joueur actif pourrait assigner 1 blessure du fait de la 1/1 et une autre du fait de la 3/3 à la créature bloqueuse, ainsi que 2 blessures au joueur défenseur du fait de la créature avec le piétinement.
    Exemple : Une créature verte 6/6 avec le piétinement est bloquée par une créature 2/2 avec la protection contre le vert. Le contrôleur de la créature attaquante doit assigner au moins 2 blessures au bloqueur, même si ces blessures seront prévenues par la capacité de protection. Le contrôleur de la créature attaquante peut répartir le reste des blessures comme il le souhaite entre la créature bloqueuse et le joueur défenseur.
  3. Si une créature attaquante avec le piétinement est bloquée, mais qu’il n’y a plus de bloqueur lorsque les blessures sont assignées, toutes ses blessures sont assignées au joueur ou au planeswalker qu’elle attaque.
  4. Si une créature avec le piétinement attaque un planeswalker, aucune de ses blessures ne pourra être assignée au joueur défenseur, même si le planeswalker a été retiré du combat ou si le nombre de blessures que la créature attaquante pourrait assigner au planeswalker est supérieur à la loyauté du planeswalker.
  5. Plusieurs occurrences du piétinement sur une même créature sont redondantes.

[ 702.19 ] Trample

  1. Trample is a static ability that modifies the rules for assigning an attacking creature’s combat damage. The ability has no effect when a creature with trample is blocking or is dealing noncombat damage. (See rule 510, “Combat Damage Step.”)
  2. The controller of an attacking creature with trample first assigns damage to the creature(s) blocking it. Once all those blocking creatures are assigned lethal damage, any remaining damage is assigned as its controller chooses among those blocking creatures and the player or planeswalker the creature is attacking. When checking for assigned lethal damage, take into account damage already marked on the creature and damage from other creatures that’s being assigned during the same combat damage step, but not any abilities or effects that might change the amount of damage that’s actually dealt. The attacking creature’s controller need not assign lethal damage to all those blocking creatures but in that case can’t assign any damage to the player or planeswalker it’s attacking.
    Example: A 2/2 creature that can block an additional creature blocks two attackers: a 1/1 with no abilities and a 3/3 with trample. The active player could assign 1 damage from the first attacker and 1 damage from the second to the blocking creature, and 2 damage to the defending player from the creature with trample.
    Example: A 6/6 green creature with trample is blocked by a 2/2 creature with protection from green. The attacking creature’s controller must assign at least 2 damage to the blocker, even though that damage will be prevented by the blocker’s protection ability. The attacking creature’s controller can divide the rest of the damage as he or she chooses between the blocking creature and the defending player.
  3. If an attacking creature with trample is blocked, but there are no creatures blocking it when damage is assigned, all its damage is assigned to the player or planeswalker it’s attacking.
  4. If a creature with trample is attacking a planeswalker, none of its combat damage can be assigned to the defending player, even if that planeswalker has been removed from combat or the damage the attacking creature could assign is greater than the planeswalker’s loyalty.
  5. Multiple instances of trample on the same creature are redundant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *